Aéro 2009

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 9 mars 2011

Modules MRF24J40 - Liaison RF 2,4Ghz - Banc d'essai -



Modules MRF

J'ai voulu voir si on pouvait utiliser les modules MRF24J40 de Microchip dans le cadre de nos activités de radiomodélisme.

A cet effet j'ai construit deux transceivers (TXRX) de tests . Ils peuvent être équipés de l'un ou l'autre des modules MRF24J40 MA ou MRF24J40 MB .

Le premier TXRX peut être relié par USB à un PC (ou notebook sur le terrain) .

Les deux TXRX peuvent communiquer entre eux sur un des 16 canaux qui nous sont affectés dans la bande des 2.4Ghz.

2 MRF24J40 MB

TXRX USBRF

USB RF Dialogue

Un programme sous Windows permet de vérifier le fonctionnement des TXRX et des liaisons RF pendant les tests.


Vue Gen


Les tests réalisés se sont avérés positifs.(Vous trouverez dans la documentation jointe un compte rendu détaillé) .

Si vous souhaitez réaliser les TXRX du banc d'essai merci me le faire savoir sur le forum .

J'envisage, dans quelque temps, de créer deux modules TXRX opérationnels genre XBee Pro améliorés qui pourront être utilisés dans le cadre de la mise au point d'un AUTOPILOTE.

Robert

lundi 22 novembre 2010

Stab 3D V5.6 - Module de stabilisation à base d'accéléromètre 3 axes



Stab 3D V5 CI CMP Stab 3D V5 CI TOP

Le module comporte principalement un microcontrôleur SILABS C8051F342 et un un accéléromètre 3 axes de FREESCALE : le MMA7361LCT .

Le F342 intègre dans la même puce toutes les ressources qui seront utiles pour cette réalisation, et en particulier:
– Horloge intégrée 48 MHz
– Mémoire EEPROM Flash (64K) / RAM (4K)
– Port USB 2.0
– Convertisseurs analogiques digitaux 10 bits
– Timers
– Modules de capture de signaux entrants
– Ports I/O compatibles +5V

Le MMA7361LCT fournit des valeurs analogiques sur les sorties des axes X,Y et Z.Après filtrage elle seront lues et utilisées par le F342.

Il est difficile pour un un amateur de souder ce composant miniaturisé . Aussi on peut envisager de le coller « à l'envers » ses plots étant reliés aux pistes par un fil très fin.
Une tentative d'insertion du composant dans un trou (3mm/5mm)a été faite.
Deux calques de CI sont fournis, l'un des deux proposant des repères de centrage pour percer deux trous de 2mm de diamètre et ainsi amorcer la découpe du rectangle de 5mm/3mm si on le souhaite, l'autre permettant de coller le composant à l'envers

Ce module pilote quatre voies PWM en sortie à partir des signaux fournis par une à quatre voies du récepteur de radio-commande .
Une voie supplémentaire de contrôle permet, si on le désire, de mettre en action ou de neutraliser la stabilisation en vol .
Si cette voie est équipée d' un à un potentiomètre, le gain général de l'algorithme de stabilisation peut être adapté en cours du vol (0% à 200%).
L'algorithme de stabilisation a été amélioré grâce à l'utilisation de régulateurs PID.

Le module peut être configuré grâce au logiciel décrit dans la rubrique "Informatique" du blog. La configuration utilisée est stockée dans l' Eeprom du F342.

Le F342 peut être programmé à l'aide du programmateur décrit dans le blog ou à l'aide d'un DEBUG ADAPTER. Le fichier HEX se trouve dans le sous-répertoire "CODE" créé par l'installeur fourni en pièce jointe.

dimanche 21 novembre 2010

Stab 3D V5.6 - Configurateur de la carte "Stabilisateur de vol"


Stab3D V5.5 VueGEn Config

Cette version de Stab 3D propose de nombreuses améliorations par rapport aux versions précédentes :

Une interface graphique permet de mieux visualiser les éléments de stabilisation.
 Le module comporte maintenant une voie de contrôle (VC) séparée, ce qui permet la disponibilité effective  de quatre voies d'entrée et de quatre voies de sorties utilisables  pour la stabilisation (Quadricopters  ...)
 Mise en oeuvre d'une variable « Gain général » qui joue directement sur les offsets ( Position souhaitée RC - Position actuelle axes X/Y ) * gain , à la base de la stabilisation.
 La voie de contrôle permet , si elle est équipée d'un potentiomètre, de régler le gain général du module de stabilisation.
 Si le gain général n'est pas commandé par la VC  il peut être modifié manuellement dans le configurateur et enregistré dans l'EEPROM.
 Chaque voie d'entrée peut être dirigée vers une ou plusieurs voies de sortie.
 Chaque voie d'entrée peut faire l'objet d'une mise en forme logarithmique.
 La valeur de l'offset de stabilisation peut être inversée pour pouvoir prendre en compte deux possibilités de positionnement du circuit imprimé dans l'avion (à l'endroit ou à l'envers) .
Il est possible de préciser l' axe (X ou Y) intervenant dans le processus de stabilisation au niveau de chaque voie de sortie. 
La valeur de  chaque  voie de sortie est délimitée par la course possible du servo correspondant . Elle peut être inversée pour pouvoir prendre en compte le mouvement du  servo (pousser ou tirer) .
Le mixage « aile volante » est possible .
La stabilisation peut être réalisée à partir de deux algorithmes :
    - le premier , utilisé dans les versions précédente est à  base de la formule (Position souhaitée (signal RC) – Position actuelle (Axes)) *Gain général
    - le second , utilise en complément , un régulateur PID dont les variables peuvent être ajustées et mémorisées dans l'EEPROM du µContrôleur. 
Filtrage du  bruit des  signaux de radio-commande ,d'entrée et de sortie , ainsi que ceux provenant de l'accéléromètre .
Les signaux PWM de sortie sont fournis sur les différentes voies « en parallèle » pour supprimer le décalage de  2 ms entre voies. De ce fait la fréquence de rafraichissement des signaux de sortie pourrait théoriquement être portée à 500hz ce qui serait très intéressant pour la commande des ESC des  quadricoptères.Actuellement, pour éviter le frétillement des servos et la surconsommation de courant le rafraichissement peut être réglé à 20mS ou 10ms grâce à la variable « Refresh ».
Il est maintenant possible de stocker les configurations en EEPROM et  dans des fichiers enregistrés sur PC. (Lecture / Ecriture )

...
La carte correspondante à base de C8051F342 et MMA7361 est décrite dans la section "Electronique"

Un fichier d'installation est fourni en pièces jointes. Il incorpore une notice descriptive détaillée de la configuration.

mercredi 7 juillet 2010

LCD GRAPH USB - Module de pilotage d'un afficheur LCD graphique 128 x 64


Photo LCD GRAPH USB

LCD GRAPH USB CILCD GRAPH USB CPN

Ce module permet de piloter un afficheur graphique LCD 128X64 pixels..

Piloté par un microcontrôleur USB SILABS C8051F320 il comporte dans sa mémoire EEPROM une zone réservée lui permettant de stocker 162 bitmaps de tailles différentes.

Cette zone peut être initialisée/mise à jour à volonté à partir d'un PC via la liaison USB grâce à un programme intitulé LCD_GRAPH_USB (Outils LCD) disponible dans la zone « Informatique » du blog.

Destiné initialement à être inséré dans un réseau UART 9bits spécifique à SILABS autour de la carte R2010 (en cours de développement ) il a été conçu de façon à pouvoir être utilisé par n'importe quelle autre application via une liaison série classique 8 bits grâce à des commandes spécifiques précisées plus bas. (Dans ce cas il faut ponter JP6 MODE_UART)

L'afficheur LCD 128/64 (2 couleurs) de marque JE AN est un afficheur standard utilisant une « puce KS108 »

Tout autre marque de LCD 128X64 2 couleurs utilisant le même type de « puce KS108 » peut convenir. Seul le connecteur doit être adapté dans certains cas . (Vérifier le câblage fourni dans la documentation ...)

Toute la documentation ,les typons nécessaires à la réalisation ainsi que le fichiers binaires de programmation sont fournis en annexe.

Merci de me faire remonter vos remarques ou suggestions sur le forum

LCD GRAPH USB - Outils pour le module de pilotage d'un afficheur graphique LCD 128 X 64


LCD GRAPH USB R2010

Ce programme permet de configurer et de tester à partir d'un PC et de sa liaison USB HID (sans driver spécifique) le module de pilotage d' un afficheur LCD graphique 128X64 décrit par ailleurs dans la section informatique du blog.

La configuration consiste essentiellement au chargement dans le module d'une bibliothèque de BITMAPs de tailles différentes créée et entretenue localement grâce à des outils spécifiques. (Voir paragraphe BITMAPS)

Les tests consistent à transmettre à l'afficheur des entités graphiques telles des textes, lignes, rectangles, cercles, bitmaps, et à effectuer des commandes globales telles l'effacement , l' activation la désactivation du LCD.

Le programme d'installation du logiciel est fourni en annexe

Merci de me faire parvenir vos remarques et suggestions sur le forum.

samedi 19 juin 2010

TableFilChaud v 5.2 béta


Config  v5 Profil1 V5 Profil2 V5 Simu v5 Commandes manuelles v 5USB EditeurDeProfil v3.0 ConvertisseurAide V5

Ce logiciel, au nom évocateur, vous apportera une aide appréciable dans le domaine de la découpe de volumes dans des blocs de mousse à l'aide d'une "Table à fil chaud".En effet, grâce à des fonctions de paramétrage et de simulation vous pourrez :

. décrire 'l' environnement" dans lequel vous découpez ( dimension de votre table et des tiges filetées, caractéristiques des moteurs pas à pas, caractéristiques du bloc de mousse (dimension , matière...) et configurer la température et la vitesse de coupe...

. générer des fichiers DAT spécifiques gâce à un convertisseur "évolué" de fichiers DXF vers DAT. ( Voir par ailleurs le billet "Convertisseur DXF vers DAT")

. décrire et pré-visualiser le volume que vous voulez découper ,

. éditer le profil de découpe pour lui ajouter des saignées réservées au placement de barres de renfort ou créer des articulations...

. simuler la découpe.
Le processus de simulation s'assure au préalable que les caractéristiques et le placement du volume que vous avez décrits sont compatibles avec les dimensions de la table et de ses organes mobiles, Les anomalies sont signalées ( elles peuvent souvent être corrigées automatiquement par le programme), ce qui permet d'éviter de gâcher des blocs de mousse en lançant des découpes impossibles.

. visualiser en 3D les opérations de simulation. ( fonctions de rotation, zoom et déplacement disponibles...)


Il permet également de commander une table de découpe réelle par USB sous plusieurs protocoles (deux actuellement...).
Les protocoles de communication USB pour la carte R2009 et pour la carte MM2001+ interface USB Xavtronic sont disponibles :

Le fichier joint "Installe TFC V5.2 béta.exe" permet d'installer l'ensemble de l'application dans le répertoire souhaité.

Merci de me faire remonter les bogues que pous pourriez constater ( inévitables au début...) et les améliorations souhaitées par le forum http://www.aeropassion.net/forums/l... ou à l'adresse e-mail ci après : Rob.Aero2009ATgmail.com
.

Dans la section "Electronique" vous trouverez la description de la carte dédiée R2009 qui intègre sur un même circuit imprimé l'interface USB et une interface de commande des moteurs pas à pas à base de MOSFET de puissance permettant de commuter plus de 5A par phase et donc d'utiliser des moteurs puissants et rapides. Elle dispose des protocoles USB R2009 et MM2001 et fonctionne donc également avec Jedicut.

mardi 1 juin 2010

PROG C2 SILABS - Pilotage du programmateur de microcontrôleurs




PC Prog C2 V1 PC Prog C2 OK

Cette application permet de piloter le programmateur de microcôntroleurs SILABS "PROG C2" décrit dans la section Electronique, via le port USB.

Après mise en place des câbles de connexion ( USB /C2 OUT) il est possible de réaliser successivement les fonctions suivantes :

1 - Etablissement de la connexion USB

2 - Etablissement de la connexion C2
Lorsque cette connexion est établie le type de composant à programmer est reconnu

3- Sélection d'un fichier de type INTEL Hex reprenant le code
L' intégrité des données de ce fichier est vérifiée automatiquement.

4- Programmation

5- Vérification que la programmation s'est bien effectuée.

Un fichier programme téléchargeable est fourni en pièces jointes.

PROG C2 - Un programmateur de microcontrôleurs SILABS - v2

Prog C2 CompPROG C2 CI TOP



Ce circuit permet de programmer les microcontrôleurs SILABS(1) via un connecteur de type C2 (CLOCK + DATA) .

Il vous permettra notamment de programmer les cartes R2009 et STAB 3D décrites sur ce blog.

Doté d'une interface USB HID il communique avec un PC.

Le programme de pilotage de ce programmateur intiltulé "PROG C2 SILABS" est décrit dans la section Informatique.

Une documentation complète permettant sa construction et sa programmation est fournie dans les pièces jointes.

(1) Le programmateur a été testé avec des F320 F342 F930. Si vous rencontrez des difficultés avec d'autres types de composants merci de me le faire savoir.

dimanche 7 février 2010

Tests de TableFilchaud avec une carte MM2001


Poly1 Profil saigneeSaignee2Saignee3 Clochette3 Faucon Panthere


TableFilChaud a sa carte dédiée :R2009 (bientôt R2010...)
Il dispose toutefois du protocole MM2001 ce qui permet de l'utiliser avec ces cartes (équipées de l'interface USB XAVTRONIC).

David (REDLOBSTER) a passé beaucoup de temps à tester TFC au fil de son évolution.
Vous trouverez ci-dessous le dernier courriel de compte rendu de ses tests sur la version 4.3.15 agrémenté de photos et de vidéos.
Encore merci à David pour tout ce travail.



En conclusion de ces tests on peut penser que vous pouvez utiliser TFC sans soucis avec une carte MM2001. Si, toutefois, vous rencontrez encore quelques bogues ou si vous pensez qu' une amélioration des fonctionnalités est nécessaire n'hésitez pas à me le faire savoir sur le forum.

Compte rendu de DAVID ********************************************************

Objet : Gros succès sur la 4.3.15 - Tests découpe

''Bonjour Robert,



Le titre veut tout dire et résume très bien ma session découpe du WE avec TFC !!! Un "Yipeeeee" est de rigueur ! ;-) Voilà une session quasi sans bogue qui s'est déroulé de façon fluide du début jusqu'à la fin. Voici les détails :



J'ai donc installé (avec procédure d'installation) la dernière version 4.3.15 et j'ai reparamétré ma table. Petit test de connexion, sans accrocs, puis déplacement des chariots manuellement en enregistrant la position de départ. Couper dans le garage par -2°C je peux t'assurer qu'il faut s'équiper (blouson de ski, bonnet, écharpe...) Brrrrr ! Faut faire chauffer les moteur mais dans l'ensemble ça va. On demande le retour à la position d'origine et...le fil revient à sa position d'origine..Yessss !



La veille, au chaud, petit travail de préparation. Alors, un polyclub on a dit...mince les seuls fichiers que j'ai jamais eu sont au format .jdc (projet Jedicut). Je cherche sur mon disque, rien, sur internet, impossible de les trouver non plus en .dxf... Décidé à ne pas renoncer j'ai trouvé un consensus. Comme je sais maintenant utiliser un logiciel de dessin vectoriel pour tracer des polylignes à partir d'un .jpeg ou autre, je me suis servi du fichier polyclub.pdf pour retracer les lignes du fuso ainsi que celles du profil. Pour le profil, on pourrait penser que c'est de l'approximatif que de repasser sur un tracé mais n'oublions pas qu'il ne s'agit pas d'une aile de f3j full carbone de compèt et en comparant avec mes autres ailes, le résultat est très satisfaisant, respectant bien le creux porteur du profil. J'ai donc créé les 2 fichiers .dat que je t'enverrais ce soir avec le pdf. Pour l'empennage je reporte les côtes sur une plaque et je découpe au cutter mais s'il le faut je peux te faire les fichiers sans soucis. J'ai ouvert les fichiers pour voir et ils comportent une ligne vide en haut et en bas. Petit test dans TFC, je visualise bien le tracé puis message d'erreur "fichier absent ou corrompu". Comme tu m'as dis que ça passait chez toi avec ces 2 lignes, j'ai simplement réenregistré les fichiers après les avoir ouvert avec notepad. Part la suite, aucune erreur, les fichiers sont pris en compte par TFC normalement. Super !



Je test ensuite la simulation, pas de bogues non plus. Je simule en rapide, en lent, en changeant la vitesse en cours de simu, je stoppe, je reviens en arrière, je repars...tout fonctionne. Je joue avec les vues et je reviens sur la vue initiale sans soucis. Je zoome avec la molette de la souris ce qui est hyper confortable à utiliser. Je déplace ma vue à souhait avec le glisser/déplacer, parfait.



Au niveau des icônes, je m'y suis mieux retrouvé cette fois car, de gauche à droite, elles représentent les étapes logique de la découpe (paramétrage table, bloc et profil, simu, test découpe ou déplacement manuel et coupe). Certaines sont moins explicites que d'autres mais rien de dramatique.



Voyons ensuite la partie découpe pour se faire un joli polyclub en styro violet (très fashion le styro). Aie, plus de grande longueur ! Pas de soucis, on va innover et il va être intéressant de tester une nouvelle taille. Avec ce que j'ai je décide de couper un polyclub de 70cm d'envergure pour 47cm de long (prorata calculé à partir de mon polyclub 90/60). Il a d'abord fallu débiter la planche en 2 blocs à mes mesures pour le fuso et l'aile. Une fonction simple "guillotine" m'a manqué mais je m'en suis néanmoins bien sorti avec l'outil de déplacement manuel. Une fois que j'ai joué à vide avec cet outil, tout était clair. J'ai préféré les mm aux pas, associé les 2 Y, positionné le styro et coupé vertical. Nickel ! Pour la découpe du polyclub, j'ai donc entré les paramètres dans le menu adéquate avec le décalage horizontale et vertical nécessaire pour que ça rentre dans le pain d'extrudé. C'est là que j'ai le plus apprécié TFC par rapport à Jedicut. Quand je coupe avec Jedicut, je dois réfléchir au décalage de départ, changer la séquence de découpe et visualiser de profil ce que donnera le rendu au final. Il y a plusieurs étapes qui sont en une seule et en 3D sur TFC. Dès que le profil à découper rentre dans la grille qui matérialise le bloc d'extrudé, je lance une simu et on voit bien le rendu final. C'est le moment de découper le fuso. Je place le bloc, je mets le jus sur le fil, je clique sur l'icone de coupe, connexion et Gooooo et.....rien ! zut alors ! Qué passa ?! Pas de panique, un clic sur deconnexion puis à nouveau connexion et la coupe part toute seule. Moment d'angoisse, de doute sur les paramètres, la fiabilité de la coupe, la table qui travaille par des températures négatives...15mn de coupe et c'est fait ! Et c'est impeccable. Comme je voulais étayer ma demo (et c'est là la surprise), j'ai eu l'idée de filmer la coupe ! Bonne idée mais 15mn de coupe pour un fichier vidéo de 14.000 Terra bytes ça va pas le faire, non ?! Que nenni ! J'ai utilisé une fonction sympa de mon APN : la vidéo en image par image toutes les 1s ! Résultat, on a l'impression que la découpe ne dure que 30 seconde. Et j'ai aussi pris des photos des différentes étapes.



C'est le moment de s'attaquer au fuso. Même topo, je rentre les paramètres et je lance la découpe. Un voisin vient me voir, on papote, je ne regarde pas trop et je m'aperçois d'un coup que le fil traine. Arghhh ! Foutue température extérieure qui m'oblige à augmenter la chauffe. Le fil reprend sa place et la coupe continue. Au retour, mon chariot de X2 est mal ajusté (une vis mal serrée) et avec le froid il donne des accoups. Je vois des vagues se former et c'est moche. Résultat : poubelle. Je recommence donc une coupe et là tout va bien. Petit film et photos à l'appui. Et un polyclub, un...c'est mon 11° au final (j'en ai recoupé 3 la semaine dernière car je sais que l'on va m'en demander).



Bilan comme tu le vois très positif. Ma joie face à ce succès m'a immédiatement réchauffé ! lol



Voilà je te livre mon récit du WE tel quel et te félicite pour ce gros travail. Je t'envoie par mail séparé les 15 photos et les 2 vidéos. J'en ai fait une de la guillotine mais me suis dis qu'elle manquait d'intéret alors je ne l'ai pas converti. Ce soir je t'envoi les fichiers polyclub .dat et le pdf.



Je compte aussi faire une page sur mon site consacrée à la CNC et ses logiciels. TFC devrait y figurer en bonne place avec les exemples de ce WE...enfin dès que je mettrais le site à jour car j'ai 1 an de retard ! Gloups.



A bientôt David''

***************************************************************

samedi 9 janvier 2010

Comment découper un cône (ou un fuselage) avec TableFilChaud


Etape 1 Dessiner la base du cône avec votre logiciel de DAO favori.

1cone

Ici j'utilise AUTOCAD. Je trace deux cercles imbriqués. Il est souhaitable que l'origine des deux cercles soit du même côté et au même niveau. Le mieux est de tracer un cercle puis de le copier , en coller un second ayant même centre, puis le dimensionner pour fixer l'épaisseur du cône. Sauvegarder le fichier au format DXF R12

Etape 2 Créer un nouveau projet dans TableFilChaud

2cone

Etape 3 Avec le Convertisseur DXF vers DAT on va créer un profil.

Avec le menu Outils +++ ouvrir le convertisseur.

3cone

Ouvrir le fichier DXF créé précédemment, puis avec la liste "Entités +" sélectionner tour à tour les deux entités qui se placeront dans la fenêtre du DAT en construction.

Etape 4 Relier les deux entités

4cone

Sélectionner le cercle extérieur dans la vue DAT. Placer un premier point grâce au bouton P1 . Sélectionner le cercle intérieur dans la vue DAT. Placer un second point grâce au bouton P2 . Relier les deux points grâce au bouton de liaison.

Etape 5 Créer et enregistrer le fichier DAT

5cone

Cliquer sur le bouton "Enreg"
Précisez le nom du fichier et du sous sous-répertoire d'enregistrement
Fermer le convertisseur.
Nous allons maintenant décrire le volume.
Cliquer sur l'icône "param. découpe" .

Etape 6 Description de la face droite du volume

6cone

Dans la vue "face droite" sélectionner le profil "tranche_cone_tfc.dat" que vous venez de créer.
Dimensionnez-le et centrez-le.
Cocher les cases "Redim auto" et "vue autre face".
Cliquer sur "Valid" puis fermez la vue et ouvrez la vue "face gauche"

Etape 7 Description de la face gauche du volume

7cone

Opérer comme pour la face droite en réduisant la corde horizontale (diamètre) et en centrant le cercle.
La vue de la face opposée en pointillés vous facilite la tâche.
Valider
Quittez cette vue.

Le volume est maintenant décrit, Vous pourriez à ce stade changer la longueur du cône en actionnant le sous menu "Caractéristiques du bloc".

Nous allons maintenant simuler la découpe
Cliquer sur l'icône "Simu"

Etape 8 Simulation

Message cone

Avant d'effectuer la simulation le programme s'assure que la découpe sera possible en analysant les valeurs de votre configuration et les caractéristiques du volume.
S'il décèle une impossibilité il affiche un message vous proposant une solution envisageable (déplacement du volume dans le bloc de mousse).
Vous pouvez accepter cette solution (dans ce cas le programme corrige les valeurs erronées) ou modifier vous-mêmes le placement du volume en modifiant les valeurs que vous aviez entrées.

Après avoir accepté la correction automatique ou reparamétré à la main , relancer le Simulateur.
Paramétrez la simulation puis lancez-la.

Etape 9 Vue en cours de simulation

8cone

Le cône apparaît. Vous pouvez faire des rotations, des zooms ou déplacements tant que vous n'avez pas cliqué sur "arrêt simulation"

Etape 10

C'est un cône !!!

9cone

Pour conclure

Avec ce petit didacticiel vous avez pu découvrir comment on peut décrire et simuler la découpe d' un cône avec TableFilChaud.
Au passage vous avez pu découvrir l'intérêt du simulateur et de son contrôle au préalable. Il devrait vous permettre d'éviter de lancer des découpes impossibles , de gâcher des blocs de mousse et de gagner du temps.

Vous pourrez avec un peu d'entrainement décrire des formes plus compliquées. A titre d'exemple j'ai fait le profil d'un fuselage un peu plus complexe et j'ai simulé sa découpe.

Fuselage1 Fuselage 2

Bonne simulation avec TFC.

Vos remarques sont les bienvenues sur le forum.

Robert.

dimanche 20 décembre 2009

Convertisseur DXF vers DAT

Convertisseur

Ce convertisseur "évolué" permet grâce à une interface graphique et à des outils appropriés de mettre en forme un fichier de type DAT à partir d'un fichier DXF complexe.

Les entités intéressantes peuvent être extraites de la zone graphique du fichier DXF puis "travaillées" dans la zone graphique du fichier DAT ( rotations, déplacement...)

Ces entités pourront être reliées entre elles à l'aide d'une fonction spécifique de façon à pouvoir respecter la structuration d'un fichier de type DAT.

Le fichier DAT ainsi créé pourra être sauvegardé et utilisé par TableFilChaud (TFC) comme un fichier de profil habituel. On pourra alors découper d'une seule passe une planche de profils divers que l' on aura constituée.

Le convertisseur est inclus dans le programme TableFilChaud d' où on peut y accèder grâce au menu Outils (+++).

Le fichier d'aide PDF de TableFilChaud reprend le mode d'emploi du convertisseur.

Un extrait de ce fichier ne reprenant que la partie relative au convertisseur est joint à ce billet. (Convertisseur DXF DAT . PDF)

vendredi 3 juillet 2009

La carte R2009


Composants R2009 CI R2009

La carte R2009 est essentiellement destinée aux tables à fil chaud. Elle intègre sur un même circuit imprimé la logique de commande de quatre moteurs pas à pas unipolaires , une interface USB et un étage de puissance à base de MOSFET(s) de puissance (60V/5A par phase) .

Elle peut être pilotée par son logiciel dédié TABLEFILCHAUD (TFC) décrit par ailleurs sur le même blog dans la section "Informatique" et , à terme, lorsque les derniers tests seront satisfaisants, par le logiciel JEDICUT .

Son utilisation permet d'éviter les problèmes de connectique que peut engendrer l'utilisation de la MM2001 + adaptateur USB XAVTRONIC + interface de puissance à MOSFET(s).

Elle dispose d'un protocole USB_R2009 évolué utilisant le mode HID ( pas de driver à installer) qui permet une bonne rapidité de découpe. Elle reprend les fonctionnalités de la carte MM2001 et offre quelques fonctionnalités nouvelles telles la surveillance de la température de la carte, le pilotage d'un ventilateur, la surveillance du courant dépensé par les moteurs et le fil de découpe et le pilotage des moteurs en mode demi-pas .

Description technique

La carte est pilotée par un microcontrôleur performant : le C8051F320 de SILICON LABS (SILABS). (Voir documentation). Ce dernier dispose d'une interface USB intégrée. Il dispose également d'une horloge interne et peut piloter directement les MOSFET de puissance qui sont des LOGIC LEVEL ( commande en +5V) .

Le programmation du F320 doit être réalisée alors que le composant (cms) est soudé sur la carte grâce à un "DEBUG ADAPTER USB " que l'on peut trouver chez FARNELL (comme la plupart des composants de la carte d'ailleurs.- Voir documentation) . Le fichier binaire à programmer (R2009_V1) est fourni dans les pièces jointes ( Lien Programmation ).

La carte a été conçue de façon à ce que chaque moteur puisse éventuellement fonctionner sous une tension différente des autres.Si ce n'est pas le cas, (alimentation commune), il suffit de ponter les jonctions d'alimentation . Chaque phase de chaque moteur peut comporter, en série, une résistance ou non ( ponter...) Ces résistances ont pour but d'améliorer le couple du moteur lorsqu'il démarre, mais on peut, pour nos applications, souvent s'en passer.

Vous trouverez sous forme de fichiers joints, de la documentation générale, les schémas théoriques et le calque du circuit imprimé ainsi que quelques photos.

Pour les amateurs de microcontrôleurs, si vous souhaitez programmer des F320 ( ou autres composants SILABS...) pour vos propres applications, sachez qu'il vous faudra télécharger l' IDE de SILABS et utiliser un compilateur tel SDCC (gratuit). Le site de SILABS fourmille par ailleurs de documentations techniques passionnantes ( Notes d'application, Soft à télécharger...) et d'un forum destiné aux professionnels mais accessible en lecture à tous.

Je considère cette première carte comme un prototype qui m'a permis d' en tester les fonctionnalités et de la valider.

Pendant les tests j'ai seulement dû remplaceer le MOSFET de commande du fil chaud initial par un plus puissant (IRL540NS 100V/36A) qui lui n'a pas de problème. Avec ce dernier j'ai déjà réalisé des découpes d'ailes ultra rapides ( en moins de deux minutes...) en pilotant l'intensité du fil chaud autour de 4 ampères...

J'envisage d'en créer une version n°2 dans les mois à venir dans laquelle je supprimerai la mesure de l'intensité dépensée par le fil chaud et par les moteurs (R 0.1 SHUNT remplacées par des fusibles) ce qui me permettra de récupérer deux pattes du microcontrôleur auxquelles pourraient être attribuées de nouvelles fonctions ( vos propositions seront les bienvenues ...)

Vos réactions sur le forum http://www.aeropassion.net/forums/l... ou à l'adresse Rob.Aero2009ATgmail.com seront les bienvenues.

Quelques adresses utiles :

Site SILABS : http://www.silabs.com/

IDE SILABS : https://www.silabs.com/Support%20Documents/Software/mcu_ide.zip/

Compilateur SDCC : http://sdcc.sourceforge.net/

Notes d'application : https://www.silabs.com/products/mcu/Pages/ApplicationNotes.aspx/

Forum : https://www.silabs.com/support/forums/pages/default.aspx/